Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Musée de l'Holographie avait son site depuis 1998 www.museeholographie.com  .Voici  maintenant le blog, pour des compléments historiques, techniques et les actualités.

Tous les textes et images sont protégés par le copyright.

Recherche

27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 15:01

Pour tout renseignement contacter Jean-Sébastien Lauret

Tél 01 47 40 59 88 e-mail : lauret@lpqm.ens-cachan.fr

LABORATOIRE DE PHOTONIQUE QUANTIQUE ET

MOLECULAIRE

ENS Cachan - 61 avenue du Président Wilson 94230 Cachan

CONFÉRENCES DU LPQM

Lundi 10 Juillet à 14h00

Bâtiment d’Alembert – Salle 112

Benoit Deveaud

(Département de Physique, EPFL, Suisse)

" Condensation de Bose-Einstein d'excitons-polaritons "

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Conférences et rencontres
commenter cet article
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 18:33

Holograms trap airborne water droplets

10 May 2006

UK researchers unveil a new way of using holograms to manipulate arrays of liquid droplets and test their physical and chemical properties.

Researchers in the UK say that they have used holographic optical tweezers to trap and coagulate arrays of micron-sized droplets in mid-air for the first time. The result could have applications ranging from airborne sampling and sensing right through to microfluidics (Optics Express 14, 4175).

"The main difference between our experiment and previous work using holographic traps is the fact that our particles, in this case droplets, are trapped in air," David McGloin of the University of St. Andrews told optics.org. "By controlling the ambient conditions and the vapor pressure of the droplets, we are able to move and coagulate them in a very controlled way."

 

repeated attempt using nebuliser
Hovering droplet array

According to the researchers, the technique could open up the way for a range of potential studies, including looking at droplet gas uptake rates, evaporation, condensation, freezing, nucleation and coagulation. Spectroscopy can also be used to determine the particles' composition.

The technique, say the researchers, has a range of fundamental and practical applications. "There are the fundamental applications looking at how airborne particles interact in external potentials and single particle dynamics. There are also applied applications like airborne sampling, probing chemical contaminants and bioaerosols. Also, one of the drivers of the work is in creating optically controlled chemical micro-reactors for microfluidics," added McGloin.

The team created 4 µm diameter water aerosol droplets using an ultrasonic nebuliser and fed them into a sealed glass cube, which acted as a trapping chamber. Green laser light at 532 nm illuminated a spatial light modulator (SLM) and the resulting hologram was projected into the glass cube.

 

Droplet control
Coagulating water droplets

The SLM allowed for the real-time x-y planar translation of the droplets to within 230 nm in accuracy, at speeds of up to 85 µm/sec. In addition to this precise manipulation, the researchers have also shown the ability to coagulate multiple droplets.

Due to the uncontrollable motion of the nebuliser aerosol, McGloin and colleagues found it difficult to fill all the holographic trapping sites - even with a relatively simple chamber pattern. The team is now looking at ways of using "droplet-on-demand" single droplet maker devices (such as ink jet printer-heads) to inject and position the drops more precisely.

Giving further cause for investigation, the team found that small droplets cannot be trapped easily at high laser powers, which would not be true with comparable experiments trapping colloidal particles in fluid. "This is a puzzle and indicates that there are lots of new things to discover when looking at airborne trapping," said McGloin. "We are currently looking at the solution to this problem."


Author
Darius Nikbin is Science/Technology Reporter on Optics.org and Opto & Laser Europe magazine.

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 16:29

On parle beaucoup du Capitaine DREYFUS en cette période de centenaire de sa réhabilitation.

Mais son innocence a été prouvée aussi par l'étude des bordereaux par corrélation holographique dans les années 75 par Jean- Marc FOURNIER au Laboratoire d'Optique de Besançon, dirigé par le Professeur Jean-Charles VIENOT.

L'article ci-dessous est extrait de " La vie mystérieuse des chefs d'oeuvre", la science au service de l'art, publié par les Editions de la Réunion des musées nationaux.

L'holographie permet d'analiser la forme des écritures

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Actualites
commenter cet article
9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 17:28

Exposition - Tout public

Hologrammes, de l'autre côté du miroir

Magie de l'image en trois dimensions sculptée par le laser
Les technologies avancées ne sont plus réservées à l'adulte : cette exposition présente les différentes techniques de l'holographie dans des thèmes attractifs pour le jeune public : bande dessinée, cinéma, avec Alice au Pays des Merveilles, le Chat d'Alice, Mickey, Elliot le Dragon, Mafalda....

Les dates du 20/03/2006 au 25/03/2006

Centre commercial
Carrefour Ballaruc 34000 MONTPELLIER
Contact : Anne-Marie CHRISTAKIS
Tél : 0140331749 - Fax : 0140336876

email : info@museeholographie.com
Site Internet : http://www.museeholographie.com



 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Expositions d'hologrammes
commenter cet article
25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 07:20

Si vous voulez voir le portrait holographique de la reine d'Angleterre, c'est chez Colette, du 27 février au 1er avril avec cette exposition, panorama de la jeune génération graphique londonienne.

213 rue Saint-Honoré 75001 PARIS 

www.colette.fr 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Actualites
commenter cet article
14 février 2006 2 14 /02 /février /2006 15:03

Memorial Tribute to Emmett Leith

Emmett Leith, Schlumberger Professor of Electrical Engineering and Computer Science and professor of electrical engineering and computer science in the College of Engineering, died in Ann Arbor on December 23, 2005. He was 78.

Professor Leith was born in Detroit and earned his bachelor’s and master’s degrees in physics and his doctorate from Wayne State University. He first joined the University of Michigan in 1952 as a researcher at the Willow Run Laboratories. In 1970 he assumed the role of Chief Scientist of Willow Run Laboratories, retaining that title when Willow Run Laboratories later became the Environmental Research Institute of Michigan (ERIM). In 1983, he was appointed the Schlumberger Professor of Electrical Engineering and Computer Science.

Truly one of the University of Michigan’s most distinguished scientists and engineers, Professor Leith is recognized throughout the world for his groundbreaking experimental and theoretical work in the area of optics. Professor Leith is best known for his keystone contribution to modern holography, the science of making three-dimensional “photographs” without lenses. With fellow researcher, Juris Upatnieks, Professor Leith discovered how, using the newly invented laser, a second beam of coherent light could result in a complete capture of the 3-dimensional information about the object, thereby perfecting the holographic process first described by Nobel laureate Dennis Gabor of the Imperial College of London. In another major achievement, his research served as the basis for optical signal processing in synthetic aperture radar. A profound thinker and experimenter, Professor Leith is recognized for his originality and scholarly achievement. He was also admired by his colleagues and students as a dedicated and inspiring teacher. Professor Leith played a major role in establishing the optics curriculum within the Department of Electrical Engineering and Computer Science and has served on many doctoral committees. His students hold key positions in optics research activities across the nation.

Professor Leith received numerous prestigious awards throughout his career, including: the National Medal of Science, the Morris N. Liebmann Award from the IEEE, the R.W. Wood Prize from the Optical Society of America, the Holley Medal from the American Society of Mechanical Engineers, the Progress Medal from the Royal Photographic Society, the Daedalion Minuteman Award from the U.S. Air Force, the Ives Medal of the Optical Society of America, the Gold Medal from the International Society for Optical Engineering, and the Stuart Ballantine Medal from the Franklin Institute. Professor Leith was a Fellow of the IEEE and of the Optical Society of America, and a Member of the National Academy of Engineering.

Professor Leith is survived by June, his wife of 49 years, and their two daughters, Pam Wilder of San Jose, California and Kim Leith of Baltimore, as well as three grandchildren. The Department of Electrical Engineering and Computer Science offers its deepest condolences to the family, friends, and colleagues of Emmett Leith. Emmett’s impact has been profound. Through his exceptional scientific insights and ground-breaking research, the warmth and dedication he brought to teaching, and his unique sense of humor, he inspired and touched the lives of

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Historique de l'holographie
commenter cet article
9 février 2006 4 09 /02 /février /2006 13:47

QUAND LE VIRTUEL ENRICHIT LE PATRIMOINE CULTUREL

 

Communiqué de presse

 

 

 Informations pratiques

 Le 22 mars 2006, 13h30

 Palais de la Découverte,

 Av. Franklin-D.-Roosevelt

 75008 Paris

 www.synthetimages2006.uvsq.fr

Entrée gratuite

 Contacts

 patrimoine.virtuel@gmail.com

 Intervenants confirmés :

 Jean-François COLONNA,  Directeur du LACTAMME, laboratoire d’Audio-visuel de l’Ecole Polytechnique de Palaiseau.  

 Anne-Marie OUDIN-CHRISTAKIS, Directeur du musée de l’holographie.

 Roland RAYON, Président de l’association “Saint-Lô retrouvé”.

 Stéphane UZAN, Société VisioGOAL.
                                                                    
Versailles, le 25 janvier 2006

 


Le virtuel vulgarise le savoir culturel et scientifique, ressuscite l’Histoire des Hommes, et permet la (re)découverte de notre patrimoine.

 Les élèves de l’IUP ASCM de l’Université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines mettent le patrimoine sous le signe du virtuel au Palais de la Découverte le 22 mars 2006.

 Dans le cadre du colloque « SynthétImages », cycle de sept conférences sur les enjeux de l’imagerie virtuelle, la conférence intitulée « Le virtuel : nouveau regard sur le patrimoine », étudie le phénomène multimédia qui séduit de plus en plus d’établissements culturels. Le virtuel devient un outil indispensable dans la valorisation du patrimoine. L’avènement de ce que l’on peut appeler la « réalité virtuelle », qui s’est opéré dans les années quatre-vingt en parallèle de l’essor de l’informatique graphique, a permis une nouvelle façon d’envisager la transmission du savoir culturel et scientifique.

 Au cours de cette conférence, quatre spécialistes interviendront successivement sur les techniques employées dans la restitution du patrimoine, sur leurs avantages et leurs limites, avant de s’interroger sur la politique culturelle qui est à l’origine de leur entrée dans les musées. Enfin, il s’agira de déterminer leur impact auprès du public, notamment les plus jeunes, avides de supports visuels. 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Conférences et rencontres
commenter cet article
5 février 2006 7 05 /02 /février /2006 16:40

 

 

                                                                                Le 5 février 2006

 

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Merci de diffuser

 

 

 

 

FUNDP

 

 

Presse et communication

 

 

Service des relations extérieures

 

 

Rue de Bruxelles, 53

 

 

B-5000  Namur

 

 

+32 (0)81 72.50.33-34-36

 

 

fax : +32 (0)81 72.50.45

 

 

presse@fundp.ac.be

 

 

http://www.fundp.ac.be/presse

 

 

 

 

Nouvelle activité « Les sciences se livrent »

 

 

 

 

Physique et littérature croisent leur regard sur Einstein

 

 

 

 

Le 9 février – 20h – Librairie point Virgule

 

 

 

 

Atout Sciences, unité de diffusion des sciences de l’Université de Namur propose, en collaboration avec la librairie Point-Virgule, une rencontre entre deux physiciens et deux écrivains autour de la vie et de l’œuvre d’Albert Einstein, le jeudi 9 février prochain, à 20h, à la librairie Point-Virgule. Le public est invité à assister à cette rencontre et à participer à la discussion.

 

 

 

 

Sciences et littératures : même démarche ?

 

 

À l’aube du IIIème millénaire, peut-on dire du scientifique et du littéraire qu’ils développent deux attitudes irréductiblement différentes ? Lesquelles ? La langue, l’écriture, la littérature peuvent-elles quelque chose pour la science ? La science peut-elle quelque chose pour la littérature ? Les physiciens Luc Henrard (Universtié de Namur) et  Michel Tytgat (Université Libre de Bruxelles) et les auteurs Nicole Decostre (Einstein Un traître pour le FBI, Editions Frison-Roche, Paris, 2005, traduction livre de Fred Jerome, The Einstein File, St. Martin's Griffin, New York, 2003) et Marcel Voisin (Einstein et ses démons, Editions Publisud, 2005) illustreront ce questionnement en abordant un thème complexe : l’engagement politique d’Einstein.

 

 

 

 

L’autre vie d’Einstein

 

 

Einstein déclarait : “Ma vie est partagée entre les équations et la politique”. Les textes de N. Decostre et M. Voisin traitent de cet engagement politique d’Einstein et permettront d’aborder des questions telles que : Pourquoi ses nombreux biographes n’ont-ils pas voulu, ou osé, franchir le pas consistant à faire de lui autre chose qu’un pacifiste par naïveté, qu’un sexiste à la vie privée assez tumultueuse ? Pourquoi Einstein a-t-il fait l’objet de poursuites de la part du FBI ? Pourquoi le ministère de la Justice américain le considère-t-il comme un traître aujourd’hui encore ?

 

 

 

 

 

En pratique

 

 

Cette rencontre aura lieu le jeudi 9 février à 20h à la librairie Point-Virgule  (1, rue Lelièvre, à Namur).

 

 

Infos et inscription (gratuite mais souhaitée) : Atout Sciences – tel : 081/72 55 64 -  atoutsciences@fundp.ac.be

 

 

 

 

 

 

« Les Sciences se livrent »

 

 

L’activité « Les sciences se livrent » s’ajoute à la série d’initiatives développées par l’unité de diffusion et de promotion des sciences namuroises, Atout Sciences, pour augmenter l’intérêt du public et des jeunes pour la Science (« Le Printemps des Sciences », « Les Sciences font leur cinéma », « Les Café des Sciences » et « Sciences au quotidien », activité organisée avec les entreprises.

 

 

Pour plus d’infos sur Atout Sciences : www.atoutsciences.be

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact presse

 

 

Atout Sciences – 081/72 55 64 - atoutsciences@fundp.ac.be – Espace Sciences Arrupe, 61 rue de Bruxelles, Namur

 

 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Conférences et rencontres
commenter cet article
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 09:28
 
Si vous en avez l'occasion, ne manquez pas de visiter jusqu'au 19 février l'exposition " Voyage dans la troisème dimension" au Muséum d'Angers où sont présentés des hologrammes rarement exposés à ce jour.
 
Parmi les pièces remarquables, outre un crâne Dayack du Musée Guimet, on peut voir Lindow man, un homme préhistorique du British Muséum dont l'apparence a été reconstituée par des chercheurs de Scotland Yard, comme vous le voyez plus bas.
 
 
 
 
Song of Darkness, un très bel hologramme en gélatine dichromatée d'un artiste japonais Kazuo HATANO présente la terre, un des éléments de son triptyque. Particulièrement lumineuse, cette gélatine est utilisée pour les éléménts optiques holographiques. (HOE)
 
Un hologramme géant, Fossile, montre un bas-relief holographique composé de volumes lumineux et de fragments de charbon dont l'un contient un fossile végétal. Io Leonardo, signature géante de Léonard de Vinci et le fameux pont Tampa sont aussi visbles au Muséum, de même que les portraits des inventeurs et des hologrammes illustrant les principales applications de l'holographie.
 
Cette exposition est une création du Musée de l'holographie ainsi qu'un cd en boucle sur l'holographie et ses applications avec des compléments pédagogiques du muséum d'Angers et de l'Université d'Angers.
 
2005 était l'Année de la Physique,  2006 devrait voir la mise au point des premiers HVD (Holographic Versatile Disc) à très haute capacité de stockage et cette nouvelle application de l'holographie devrait maintenir l'intérêt pour les expositions.
 
Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Expositions d'hologrammes
commenter cet article
8 janvier 2006 7 08 /01 /janvier /2006 18:47
 
Faire de Nouvelobs.com votre page d'accueil Ajouter Nouvelobs.com à vos favoris

Retour à la une


Cliquez ici !







Actualités quotidiennes

Dimanche 8 janvier 2006 - 18h43




Médecine et santé

Cancer: le laser pourrait ‘’démocratiser’’ la protonthérapie
P our certains cancers spécifiques, comme ceux qui touchent l’œil ou le cerveau, la chirurgie ou la radiothérapie sont difficiles à appliquer. Les médecins ont alors recours à la protonthérapie qui permet une destruction beaucoup plus précise des tumeurs. Malheureusement cela nécessite une lourde installation et il n’existe que deux centres de protonthérapie en France. Grâce à une nouvelle technique basée sur le laser, des chercheurs du CNRS et du CEA espère pouvoir mettre au point d’ici quelques années une solution plus simple et moins coûteuse pour pratiquer cette thérapie.

Le principe de la protonthérapie est d’accélérer des protons jusqu’à un niveau d’énergie suffisant dans un cyclotron et d’amener le faisceau ainsi obtenu jusqu’au patient. Un bâtiment entier est nécessaire pour abriter l’accélérateur –le cylcotron. L’équipe de Julien Fuchs et Victor Malka explique dans la revue Nature Physics que cette installation pourrait être remplacée par un laser à impulsions ultra-courtes.

Ces chercheurs ont réussi à obtenir un faisceau de protons en envoyant un laser pulsé sur une cible métallique.
Il s’agit d’un laser de haute intensité qui envoie des paquets de lumière d’une certaine taille avec une fréquence donnée. Malka et ses collègues, qui travaillent sur cette technique depuis plusieurs années, ont cette fois obtenu un faisceau de protons de 60 MeV (méga électrons volts). Il s’agit du minimum requis en thérapie. 60MeV est l’énergie utilisée pour les traitements de l’œil. Pour les autres tissus il faut atteindre 250 à 300 MeV.

Les chercheurs doivent encore améliorer la technique en mettant au point un laser à impulsions ultra-courtes de forte puissance. A terme, ils estiment que cette installation tiendrait dans une seule salle et serait beaucoup moins coûteuse que les accélérateurs.

A l’heure actuelle la protonthérapie se pratique au centre d’Orsay et de Nice (ce dernier ne fonctionnant que pour les yeux). Orsay doit augmenter ses capacités pour accueillir 650 patients par an d’ici 2009. Un nouveau centre doit aussi être construit à Lyon d’ici 2010.

C.D.
(04/01/06)

 

 Envoyer cet article à un(e) ami(e)
 Imprimer cet article
 Translate this article

   

Liens publicitaires
 Médecine naturelle sur Labosante.com
Découvrez les produits naturels et compléments nutritionnels de Labosante.com : une réponse à vos tracas quotidiens. Prix réduits, paiement sécurisé et livraison rapide.[http://www.labosante.com]

 Nouveau: CD audio d'hypnose pour se relaxer
Séance sur CD audio à écouter chez vous. Conçue par des spécialistes de l'hypnose pour vous aider à vous sentir relaxé profondément et rapidement.[http://www.loveane.com]

 Des milliers de produits pour votre bien-être !
Retrouvez de chez vous l'univers Sephora. Achats en ligne sécurisés 24h/24, emballages cadeaux offerts et échantillons gratuits![http://www.sephora.fr]



 


PLUS SUR LE SUJET
 
Sur internet
 Le centre de protonthérapie d'Orsay

 La protonthérapie

 CNRS

 CEA



Automobile

Absolu Féminin

Emploi

Voyages

Santé

Annonces

Programmes TV

Prévisions Météo

SPECIAL MITTERRAND :
Les socialistes réunis autour de Mitterrand


OTAGE EN IRAK :
Planche a été recueilli par l'ambassade


SONDAGE :
Les Français voient Royal en présidente


TRAIN NICE-LYON :
Nice-Lyon : Montgolfier réfute Sarkozy


AFFAIRE HARIRI :
Hariri : Assad se rend en Arabie saoudite


TURQUIE :
Grippe aviaire : 5 nouveaux cas turcs


NAUFRAGE :
Klein Familie : Malte lance son enquête


SEISME :
Séisme au large des côtes grecques


SPECIAL ARIEL SHARON :
Ariel Sharon sortira du coma dès lundi


PORTFOLIO :
Une semaine d'actualité tout en images


DISCRIMINATION POSITIVE :
Le garde du corps de Camilla gagne contre Scotland Yard


FOOT - COUPE DE FRANCE :
Auxerre et Monaco qualifiés pour les 16e de finale


MOTEUR :
Google lance Google Video


BOXE :
Mormeck rate le coche


SPECIAL PRISONS :
La requête de Carlos rejugée le 25 janvier par la CEDH


RETROSPECTIVE 2005 :
Les événements de l'année en France et dans le monde


FLASH-BACK :
Il y a quarante ans, le Nouvel Observateur


LES PROCHAINS FORUMS :
Caroline Fourest, Jacques Attali...


SLALOM GEANT :
Rocca premier à Adelboden


TENNIS :
Le Français Serra remporte le tournoi d'Adélaïde


RUGBY - TOP 14 :
Biarritz retrouve la tête du championnat


JAPON :
63 victimes dues à la neige









© Sciences et Avenir
Conformément à la loi "Informatique et Liberté" n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Syndication RSS 2.0
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le Nouvel Observateur
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
La fréquentation de ce site est contrôlée et certifiée par Diffusion Contrôle
Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans La recherche en France
commenter cet article

Articles Récents

Liens