Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Musée de l'Holographie avait son site depuis 1998 www.museeholographie.com  .Voici  maintenant le blog, pour des compléments historiques, techniques et les actualités.

Tous les textes et images sont protégés par le copyright.

Recherche

2 janvier 2006 1 02 /01 /janvier /2006 16:31
Retourner à la page d'accueil
à la uneCinémaDVDTV&SériesLittératureJeux VidéoBDComicsMangaMusiqueScienceDossiersCommunauté Le Site
    HP SITE|ACTUALITÉS|AUJOURD'HUI|À PARAÎTRE|AGENDA|PÉRIODIQUES|CHRONIQUES|REPORTAGES|IMAGE DU JOUR|LA PIN'UP
à la une






















Plan du site

Get the Klip for this site
Klip?
›› SCIFI-UNIVERSE ›› À LA UNE ›› CHRONIQUES
 
 

CHRONIQUE SCIFI-UNIVERSE

Chroniques

LE BLU-RAY ET HD-DVD BIENTÔT OBSOLÈTE ?


L’archivage holographique commercialisé fin 2006
Source : www.futura-sciences.com www.inphase-technologies.com
Rédacteur : Requiem
Publié le :  31 Décembre 2005 à 17h05

Imaginez un disque dur optique pouvant contenir 300 Go de données tout en attendant des modèles de 1600 Go. Imaginez des DVD holographiques pouvant enregistrer 35 heures de vidéo en haute résolution ou 700 heures de musique. Imaginez une surface équivalente à un timbre-poste pouvant contenir 2 Go d’informations…De quoi en faire rêver plus d’un !

Depuis sept ans, la jeune société Inphase Technologies, en collaboration avec l’allemand Bayer MaterialScience AG, producteur de polymères et de l’américain Maxell, fabricant de supports magnétiques, étudient une nouvelle possibilité de stockage holographique. Cet archivage consisterait à enregistrer des données dans toute l’épaisseur d’un support photosensible. Le stockage ne serait alors plus fait uniquement en surface tel que nous le connaissons à aujourd'hui sur des supports comme le CD, le DVD ou le disque dur. L'holographie permet ici de graver les données en tenant compte de la troisième dimension, à savoir la hauteur, et par conséquent occuper le maximum d'espace disponible sur le support. Cette nouvelle possibilité de stockage permettrait donc de gagner en compacité d’informations. Toutefois ne rêvons pas trop, ce produit holographique serait commercialisé, si tout va bien, en fin d’année 2006. En l’occurrence, son prix d’achat serait très élevé et l’écarterait du grand public pour un temps, laissant le champ libre aux Blu-Ray et au HD-DVD.

La théorie de l’holographie fut développée dès 1940, par Dennis Gabor, physicien anglais d’origine hongroise. C’est en travaillant sur l’amélioration de microscopes électroniques, pour la compagnie Thomson-Houston, qu’il découvrit cette merveilleuse possibilité. Effectivement les hologrammes sont des sortes de photographies comportant une information supplémentaire : celle du temps de parcours de la lumière jusqu’à la plaque photographique. Ce qui permet d’obtenir un effet de relief sur la projection d’une image, donc d’obtenir une image en 3D. Toutefois les premiers hologrammes furent obtenus dans les années 60 après la mise au point des lasers.

Cependant comment peut-on enregistrer des données avec le principe de l’holographie ? Tout d’abord il faut savoir que la lumière d’un rayon laser est partagée en deux faisceaux. L’un, émetteur de signal et l’autre, faisceau de référence. Grâce au modèle d’Inphase Technologies cet enregistrement se ferait par le biais d’un petit écran translucide, où serait affiché un tableau de pixels – unité de base d’une image numérique –, traversé par le faisceau signalétique et qui croiserait le faisceau référentiel. C’est à ce moment que l’hologramme sera enregistré sur un support sensible et dû à une réaction chimique se produisant dans le milieu de cette interférence.



Ce petit écran translucide a la possibilité d’afficher au alentour d’un million de bits s’enregistrant simultanément. Ce transfert devrait atteindre une vitesse de 160 mégabits par seconde, soit l’équivalent d’un graveur DVD 16X. Ensuite le million de bits suivant pourra être gravé en changeant l’angle du faisceau, la distance de la lumière ou la position du support. Ces nombreux motifs représentant ce million de bits pourront être alors stockés dans l’épaisseur du support choisi.

Afin de lire ces données, le procédé se fera de la même manière mais inversement. Le faisceau sera réfléchi par le motif et interférera grâce à un capteur sensible. Ainsi la surface sensible reconstituera le tableau de pixels initial et sera lu à la manière d’une mémoire.



Toutefois l'un des principaux défis fut le développement d’un support adéquat. Des scientifiques, de Bells Labs, ont travaillé dur sur différents systèmes de médias et cela pendant sept années consécutives. Aidé par d’autres équipes de recherche, ils ont pu enfin développer un support à la photosensibilité élevée, à la stabilité dimensionnelle et thermique fiable, à la clarté optique du nom de Tapestry.



En parallèle, le ZeroWave fut développer pour accéder à la fabrication de ce support optique avec une rentabilité monétaire efficace permettant de commercialiser ce produit à des prix concurrentiels pour le grand public.

Le 06 Septembre 2005, vous aviez déjà eu la possibilité de lire une chronique sur le futur remplacement de nos bons vieux DVD-R et DVD+R. Beaucoup de majors se battent pour obtenir le marché du DVD en nous imposant leurs nouveaux formats à venir et donc le lecteur qui s'y adaptera. Cependant deux questions se posent à nous, comment Inphase Technologies réussira à commercialiser son produit holographique aux compétences performantes et surtout vont-ils y parvenir face à la dualité de ces futurs formats ?



EN PARLER SUR LES FORUMS...

> Réagissez à cette actualité (déjà 3 commentaires)

VOIR D'AUTRES CHRONIQUES SUR SFU

> Le Blu-Ray et HD-DVD bientôt obsolète ? : L’archivage holographique commercialisé fin 2006 par Requiem
> Quel support remplacera nos chers DVD ? : Blu-Ray ou HD-DVD ? Le débat est lancé... par Donuts
> Le cinéma numérique : Chronique pleine de zéros et de uns par Wedge3D
> La guerre du Débit Internet : Chronique Cyberpunk par ZemaG
> Uchronique télévisuelle : Une porte sur le passé par ZemaG
> Japan Expo 2004 : La 6e édition du plus grand salon sur le japon par Wedge3D
> Survival, une horreur ? : Telle est la question par Wedge3D
> Chronique Citadine : un futur possible pour nos villes? par Wedge3D
> Les clones passent à l'attaque : Bio-éthique et risques d'une technique pas encore maîtrisée par Wedge3D
> Chronique Martienne : Quand les humains s'attaquent à Mars... par Wedge3D
> Seigneur des Anneaux contre Seigneur des Cartes : Chronique d'une soirée qui finira comme Saroumane par Wedge3D
 

PUBLICITÉ
   
 
     Statistiques 486 visiteurs connectés en ce moment. Cette page a été générée en 0,12 secondes  Ajouter SFU à vos Favoris     Nous contacter     Haut de page      
 


This Site, SciFi-Universe.Com, is, in no way, sanctioned or associated with any of society describe inside and all images used are for personal pleasure and not for any financial gain. All Images, Movies and Sounds regarding the datas, herein, are © of their respective authors. All Other Images/Design etc are © 2006 SFU unless otherwise stated.

Positionnement et Statistiques Gratuites    
Votez pour nous au Weborama | Consultez le résumé de nos statistiques | | |
 

)+'" title="Analyse d\'audience">'); //-->    
Votez pour nous au Weborama | Consultez le résumé de nos statistiques | | |
 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Mémoires holographiques
commenter cet article
4 décembre 2005 7 04 /12 /décembre /2005 16:19

Le HVD (Holographic Versatile Disc), développé par le japonais Optware Corporation, sera sans doute le successeur annoncé du DVD. En effet, bien qu'étant du même format (12 cm de diamètre), il permettra de stocker environ 950 Go c'est à dire 200 fois plus de données que sur un DVD classique.


Comparaison entre un disque holographique HVD et un DVD. Source: Optware.

 



Les transferts s'effectueront à un débit de 1 Go par seconde, 40 fois plus rapide que pour le DVD. Le HVD peut réaliser de telles prouesses grâce à un enregistrement en trois dimensions sur hologramme.

Deux rayons lasers seront nécessaires pour lire les données : un pour lire les informations de contrôle et un autre pour les données holographiques. Le 3 février dernier, six entreprises spécialisées dans le disque optique, dont Fujifilm, se sont réunies au sein du consortium HVD Alliance afin accélérer le développement et assurer la promotion de ce format. Les premiers produits sont attendus en
2007 pour le grand public, reste à savoir à quel prix.

Sources : Optware , ZdNet

 

 




Repost 0
27 novembre 2005 7 27 /11 /novembre /2005 16:41

Archivage : Maxell se lance dans l’Holographie - objectif un disque de 1,6Tera octets 

Maxell Europe Limited dévoile le futur de l’archivage média avec la technologie d’enregistrement optique holographique à la Convention Internationale Broadcast 2005 (IBC). Fruit de la joint-venture entre Maxell et InPhase technologies, le média holographique - avec sa capacité de stockage de 300 GB, son taux de transfert rapide de 160 Mbps. La disponibilité de la première génération de médias holographiques est prévue pour fin 2006.
 

La technologie d’enregistrement holographique utilise un faisceau laser pour former et enregistrer un nombre d’images holographiques 3D, composées de pages de données projetées au même endroit. Chaque emplacement peut contenir des centaines de pages de données, et un disque optique entier de 5"¼ de diamètre peut en stocker des millions. Chaque composant du média optique, coûte jusqu’à 5 fois moins cher que les bandes vidéo et permet de réaliser des encryptages personnalisés, élément essentiel dans la lutte contre le piratage.

Le prototype d’InPhase est doté d’une capacité de stockage de 300 gigabytes (GB) qui permet de stocker jusqu’à 35 heures d’images vidéo haute définition de qualité professionnelle, sur un seul disque. La technologie holographique employée dans le lecteur/enregistreur et le média d’ImPhase sera en mesure de porter la capacité de stockage à 1,6 terabytes sur un seul disque.

  Disponibilité :
Les premières unités seront commercialisées aux clients OEM en 2006.

 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Mémoires holographiques
commenter cet article

Articles Récents

Liens