Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Musée de l'Holographie avait son site depuis 1998 www.museeholographie.com  .Voici  maintenant le blog, pour des compléments historiques, techniques et les actualités.

Tous les textes et images sont protégés par le copyright.

Recherche

3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 09:58

En voici quelques extraits :

Réalité virtuelle, réalité augmentée, holographie : quelles différences ?

Microsoft a dévoilé, mercredi 21 janvier, son HoloLens, un casque de réalité augmentée, capable de proposer de la réalité virtuelle, mais présenté par son constructeur comme des lunettes holographiques. De quoi s'y perdre, entre trois technologies à l'expérience utilisateur très différentes.

L'holographie

Elle a été popularisée par l'hologramme de la princesse Leia dans Star Wars, et remise au goût du jour pour ressusciter des chanteurs comme Mickael Jackson ou Tupac dans les années 2010 (il s'agit en réalité de simples projections doublées d'un effet d'optique). Loin d'être un fantasme pour férus de science-fiction, l'holographie est pourtant une technologie qui existe bel et bien déjà de manière commerciale, même si elle est pour l'instant essentiellement réservée à des clients professionnels (industrie du spectacle, boutiques de grands magasins, communicants) en raison de son prix.

 

 

4561645_3_b11b_dans-star-wars-le-droide-r2d2-projette-un_de.jpg

 

Déjà, ce pseudo hologramme de la princesse Leia n'était qu'une projection vidéo

 

Elle consiste à projeter dans l'espace un objet en trois dimensions, autour duquel, sans casque ni lunettes, les spectateurs peuvent tourner pour l'observer sous différents angles. Mais contrairement à ce que Star Wars suggère, il n'existe pas d'holographie dans le vide, du moins en l'état actuel des connaissances : il faut que l'image soit projetée contre un écran ou des parois semi-réfléchissantes, ce qui explique pourquoi les sociétés spécialisées les commercialisent sous forme des « boîtes holographiques ».

Contrairement à ce qu'affirme la communication mise en place par Microsoft, son casque HoloLens ne relève pas de l'holographie mais de la réalité augmentée.

 La réalité augmentée

L'idée est simple : elle consiste à enrichir visuellement la réalité d'informations ou d'images générées par un accessoire dédié. On en trouve la trace dans plusieurs œuvres de la culture populaire, de Dragon Ball Z, avec le détecteur de puissance, jusqu'à Minority Report et ses publicités personnalisées. 

La réalité virtuelle

Lire aussi : Bientôt la déferlante des casques et lunettes de réalité virtuelle

La réalité virtuelle consiste à plonger l'utilisateur dans un monde virtuel englobant, à la manière de la matrice dans le film Matrix.


4390840_3_3d26_le-casque-de-jeux-video-oculus-rift_95309d6c.jpg

 

Principal défaut inhérent à la technologie : ces casques sont encombrants, et l'occlusion de certains sens peut provoquer des maux de têtes. Mieux vaut par ailleurs avoir quelqu'un à ses côtés pour surveiller que junior ne met pas les doigts dans la prise pendant que vous explorez les cratères de Pluton.

Si des casques de réalité virtuelle ont été commercialisés dès les années 1990, souvent sans succès, à l'image du Virtual Boy de Nintendo, un regain d'intérêt certain entoure celle-ci depuis les progrès affichés, notamment par l'Oculus Rift – qui n'a cependant toujours ni prix ni date de sortie.

 

 

 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 16:39

MELIES_REC2-622x335.jpgDes hologrammes géants hypnonisants décoreraient les murs au-dessus des lits. Hélas, vérification faite, d'hologrammes point, mais des images lenticulaires qui n'ont aucun rapport avec les hologrammes, si ce n'est bien sûr, l'effet de relief.

Il y a quelques mois dans un salon, je m'approche d'un stand qui annonçait "Hologrammes". Et je demande "Pourquoi appelez-vous cela des hologrammes ?". Et la personne me répond "Depuis 20 ans, on me dit, ils sont beaux vos hologrammes. Alors maintenant, je les appelle des hologrammes". Que répondre ?

Ceci étant, les réseaux lenticulaires ont leur attrait et cet hôtel un souci d'originalité. Sur la photo, la chambre consacrée à Mélies.

Hôtel Splendor 38 rue Cardinet 75017 Paris : www.hotel-splendor.com

 

 

l

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 11:41

holograma-universo--644x362.jpgA la fin du siècle dernier, le physicien argentin Juan Maldacena a émis la théorie selon laquelle l'univers que nous connaissons pourrait ne pas être réel, mais une projection holographique . Selon le promoteur de la théorie des cordes, la véritable action aurait lieu dans un cosmos plus simple, plus plat et sans gravité. L'idée a été accueillie avec un grand intérêt dans le monde scientifique, malgré l’absence de consensus.

 Maintenant, une équipe de physiciens japonais a fourni des preuves pour étayer cette hypothèse, selon la revue Nature sur son site web.

Maldacena décrit le Cosmos comme un modèle dans lequel la gravité provient d’infinitésimales fines cordes vibrantes qui peuvent être réinterprétées en termes physiques . Ce monde mathématique complexe existerait dans neuf dimensions spatiales plus une dimension temporelle. Il serait tout simplement un hologramme, une projection du monde réel. La véritable action se développe dans un cosmos simple, plat où il n'y a pas de gravité. L'idée de Maldacena résoud les incohérences apparentes entre la physique quantique et la théorie de la gravitation d'Einstein , mais il n'existe toujours pas de preuves pour le confirmer.

Pour en savoir plus : ABC es CIENCIA

http://www.abc.es/ciencia/20131214/abci-universo-gran-holograma-afirman-201312131243.html

 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 19:01

    
Magnat des médias, Dmitry ISTKOV, 32 ans,  affirme que son projet est «la prochaine étape» dans l'évolution humaine.

 

 

 

 

article-2108209-11F898CC000005DC-545_634x343.jpg article-0-19B7B3B5000005DC-136_634x544.jpg

 

 

 

 

Lu dans Mail Online

Par Mark Prigg
MISE À JOUR: 18h04 GMT, le 10 mai 2013

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 16:22

Physique

L'épopée de l'holographie.

Autrefois emblématique du futurisme, l'holographie n'exerce plus la même fascination aujourd'hui. Pourtant, elle a envahi notre vie quotidienne et suscite des recherches actives. Sean F. Johnston

 

pont-tampa.jpg

 

Collection Musée de l'Holographie L'hologramme du pont de Tampa, en Floride, est enregistré sur une plaque de 1 mètre sur 1,50 mètre, et a une profondeur apparente de 8 mètres. La réalisation de telles oeuvres, destinées notamment à des expositions, a été permise par une vague d'innovations dans les années 1970.

 

L'essentiel - Un hologramme est un motif dessiné par les interférences de la lumière diffusée par un objet avec un rayon lumineux de référence. Le motif est enregistré sur une plaque. Quand on la regarde, on voit l’objet en relief. - L’holographie a inspiré de nombreux artistes et suscité des attentes parfois irréalistes. - Elle a aussi donné naissance à de nombreux dispositifs pratiques, tels les hologrammes de sécurité qui équipent les cartes bancaires. - Les recherches en cours visent notamment à fabriquer des mémoires holographiques. L'auteur Sean F. Johnston est enseignant-chercheur en histoire des sciences et de la technologie à l'Université de Glasgow, en Écosse. Article publié avec l'aimable autorisation de American Scientist.

 

Il y a une trentaine d’années, les expositions d’hologrammes attiraient des centaines de milliers de visiteurs dans les grandes villes du monde entier. Le public découvrait avec émerveillement des images tridimensionnelles au réalisme étonnant. On célébrait l’holographie – et on la célèbre toujours – au travers de la science-fiction. Les entrepreneurs lui prédisaient des applications dans les domaines de l’art, de la photographie et de la télévision. Aujourd’hui, l’holographie s’est muée en une technique fertile, occupant une place importante dans la science moderne et dans notre quotidien : elle est par exemple utilisée dans les icônes de cartes de crédit. Mais en se généralisant, elle a perdu une partie de son pouvoir de séduction. Autrefois emblème du futurisme, elle peut sembler dépassée à l’heure de la télévision en trois dimensions – bien que celle-ci n’offre pas une aussi bonne possibilité de voir l’image sous différents points de vue. En outre, d’autres... Pour lire la suite, reportez-vous à la revue...

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 10:39

Vous le trouverez plus bas. L'hologramme représentant Paul Smigielski a été réalisé dans le laboratoire du Musée de l'holographie en 1985, avec un laser pulsé de 10 joules J.K. Laser.

Holographie : Au service de l'industrie et de la santé

Mulhouse Sud-Alsace : la recherche à la pointe

 

Presque comme le vrai : l'hologramme de Paul Smigielski.

Musée de l'Holographie 1985

Quelle est la différence entre une photo et un hologramme ? Quelles sont les applications industrielles de l'holographie ? Explications de Paul Smigielski, initiateur de la photonique et de Michel Faupel de Rhenovia Pharma.

« Un hologramme restitue l'interférence de deux rayons laser, l'un représente le faisceau de référence et l'autre est réfléchi par l'objet à photographier », précise Paul Smigielski. Une explication plus simple pourrait être celle-ci : lancer deux pierres dans une mare, des ondes se formeront à la surface de l'eau qui à un moment se rencontreront. La résultante de leur rencontre formera l'interférence des deux ondes. Même si l'explication reste absconse, nous avons eu l'occasion d'admirer les images interférométriques que nous a présentées le chercheur, des images proches de la réalité avec la restitution de la profondeur (3D).

En 1985, ce passionné de la lumière réalise deux films en relief avec des images holographiques : « Christiane et les Holobulles » et « Holomobile », sur une idée de l'Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis (ISL). Le 26 octobre 1985, l'ISL obtient le Grand prix international du futur pour son procédé de cinéma en relief par holographie.

« Tout ce qui se déforme peut-être analysé »

« C'était la folie du diable dans toute la France, tout le monde voulait réaliser des hologrammes », note Paul Smigielski. Un nouveau procédé de contrôle de contraintes mécaniques a éclos. Le cinéholographie a permis de superposer des figures de diffraction d'un objet en mouvement dans ses quatre dimensions (espace et temps) en vue de leur exploitation. « Tout ce qui se déforme peut être analysé par l'interférométrie holographique », souligne le spécialiste.

Effectivement, cette méthode permet d'identifier des défauts dans la matière, de contrôler des soudures, du collage, de réaliser des essais de fatigue (étude des vibrations) et de mesurer l'écoulement des fluides. « Ce procédé a permis de mettre en évidence les défauts des particules émises par les injecteurs de la fusée Ariane lors d'un de ses échecs », commande le sculpteur de lumière.

« La photonique est la science du XXIe siècle »

Notons que l'holographie numérique se développe depuis quelques années grâce à l'amélioration des capteurs photo sur les caméras. « On peut sérieusement envisager, pour les années à venir, des CD-Rom et des DVD à mémoire holographique. Ce qui multipliera par mille leur capacité de stockage. La photonique est la science du XXIe siècle », avance Paul Smigielski.

Patrick Meyrueis, professeur à l'université de Strasbourg, précise : « L'université a vendu quatorze brevets à une société japonaise concernant le stockage de masse sur des matériaux à bases de protéines. »

La biophotonique est un autre domaine en pleine évolution. Michel Faupel, vice-président de Rhénovia Pharma note : « La biophotonique c'est l'utilisation des rayons visibles, des rayons ultra-violets, des rayons infrarouges, voire des rayons X pour l'analyse ou la modification d'objets biologiques par nature complexe sera sans doute l'une des applications les plus porteuses des sciences et technologies de la lumière. »

Un marché global de 55 milliards d'euros

Selon le représentant de Rhénovia l'enjeu économique de la biophotonique représenterait 18 milliards d'euros pour un marché global de 55 milliards d'euros et serait propice à la création d'entreprises et d'emplois. Il cite en exemples le traitement et le stockage d'images, la modélisation moléculaire et les phénomènes physiques dans les sciences du vivant ainsi que les plateformes de diagnostic et de dépistage.

Rhénovia Pharma travaille essentiellement sur la simulation des activités du cerveau. L'utilisation de la biophotonique permet de mettre en évidence les parties du cerveau défaillant pour toutes les maladies neurodégénératives par la fixation de biomarqueurs. Cela est possible grâce au plus puissant calculateur de France que possède l'entreprise.

Un nouveau système thérapeutique transdermique

L'entreprise est sur le point de mettre sur le marché un nouveau système thérapeutique transdermique de haute technicité à libération contrôlée de molécules. Le patch sera personnalisé pour chaque patient. Il libérera les molécules selon la prescription du médecin traitant. « Nous mettons l'accent sur les fondements de la biophysique cellulaire, la biologie intégrative innovante et la médecine quantitative et personnalisée », soutient Michel Faupel. Propos qui confirment que la recherche alsacienne, notamment mulhousienne, est particulièrement performante.

A.V.

 

© Dna, Vendredi le 05 Aout 2011 - Tous droits de reproduction réservés
Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 10:46

Une fois de plus, on nous annonce en gros titre : Sony 360: L'holographie sur votre Playstation3,puis en tout petit, on précise que c'est "un effet pseudoholographique". Or, sur le présentoir de l'objet que l'on voit effectivement évoluer en 360°, il est bien précisé "autostéréoscopique", c'est à dire sans lunettes, ce qui est en effet un progrès mais n'a aucun rapport avec l'holographie, même si c'est de la 3D.

 

Depuis des décennies on nous présente des animations comme "la Maison Hantée" de DisneyLand et autres apparitions de Princesse Léa comme holographiques alors qu'elles ne le sont en rien.

 

Mais après tout, puisque le mot holographie génère des fantasmes, ne nous plaignons pas que la mariée est trop belle.

 

 Publié par
eaglecore sur Le post

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 17:18

tous deux Prix Nobel de Physique, respectivement en 1971 et 1908.

 

 

biedermann_1.gif

 

Le schéma à droite montre comment Lippmann utilisait des ondes stationnaires pour coder les couleurs dans une émulsion phototographique. 

 

Le Pr Yuri Denisuyk avait coutume de dire que ses travaux étaient inspirés de Lippmann et non de Gabor. Ses hologrammes éponymes sont d'ailleurs aussi appelés hologrammes Lippmann.

 

 

biederman_4.jpg

 

                                                                 Un banc d'enregistrement  d'hologramme

 

biedermann_3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                  Le Pr Dennis Gabor, en 1971, au premier plan, son portrait holographique

 

 

Voyez sur notre page Facebook des photos des grands noms de l'holographie, dans l'album "Trombinoscope".  

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 15:30

 

" L'holographie, capable de restituer l'image entière d'un objet dans ses trois dimensions, reste une technique d'avant-garde".

 

Jean-Michel COURTY et Edouard KIERLIK

 

 

Un article de fond  où l'holographie n'a pas évolué depuis les années 80. Et pourtant, que de changements en imagerie holographique où l'utilisation de fichiers numériques est devenue la norme.

 

A lire néanmoins, pour un bon rappel des principes de base.

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 20:05

En voyant le titre, j’ai pensé : un article sur l’holographie, chic ! Mais non, aucune des expériences décrites n’a un rapport avec l’holographie, vérifiez vous-même :

 

 http://www.techyou.fr/2010/03/futur-holographie-une-realite/


On trouve même, amélioré, le miroir parabolique qui fait apparaître l'image d'un objet. Cela s'appelle Mirage et se vend bien dans toutes les boutiques des musées des sciences depuis plus de vingt ans.
  

Enfin, ne boudons pas notre plaisir, c’est spectaculaire tout de même.

Repost 0
Published by Anne Marie CHRISTAKIS - dans Revue de presse
commenter cet article

Articles Récents

Liens